Thomas Chopin signe avec Le Charme de l’émeute une chorégraphie du soulèvement.
Des slogans, des sons issus des révoltes qui agitent aujourd’hui les peuples, et cinq danseurs pour exprimer ces colères, avec une grande intensité. Casqués et vêtus de noir, ou arborant masques et couleurs, ce corps collectif est semblable à la foule qui bouge, explose, s’éparpille pour mieux se rassembler. Car Thomas Chopin sait, pour les avoir observées, l’intensité des colères, la violence qui peut surgir soudain. Mais il sait aussi combien ce combat commun, dans la rue, le sentiment de puissance face au pouvoir, les corps à corps, créent du lien, des émotions fortes.

La production de la pièce Le Charme de l’émeute, a démarré avant l’explosion de la contestation en France à partir du mouvement contre la loi travail en 2016. Les Printemps Arabes, les Indignés en Espagne, les anarchistes grecs étaient les principales sources d’inspiration notamment dans le lien entre la lutte et le territoire. Ce rapport à l’espace dans la contestation n’a fait que s’amplifier depuis avec l’occupation des ronds points, de la rue, quasi quotidienne. Une manière de récupérer la chose publique accaparée par l’état. Et quand la parole ne circule plus, les corps et les affects entrent en jeu.

Direction-Chorégraphie : Thomas Chopin
Avec : Steven Hervouët, Simon Tanguy, Johanna Levy, Benoit Armange, Elsa Dumontel
Lumières : Vincent Toppino
Son : Thomas Chopin, Gaspard Guilbert
Costumes : Delphine Poiraud
Masques : Rosalie Stevens
Regard extérieur : Leila Gaudin

Coproduction et soutiens : TU – Nantes ; CNDC – Angers ; ADDP Micadanses-Faits d’hiver – Paris ; Festival trajectoires/CCNN – Nantes ; Drac Ile-de -France; Association Beaumarchais-SACD ; Adami ; In situ, résidence d’artistes dans les collèges/ Département 93.
Accueils Studio : Cndc – Angers ; CDCN Hauts de France ; CDCN La Briqueterie ; TU – Nantes

Danse
20.05.202120h

Danse
04.06.202119h
05.06.202116h