L’approche de la réflexion théorique s’organise autour de problématiques centrales dans l’art et la danse contemporaine qui ne peuvent être analysées à travers le prisme d’une seule approche. Les disciplines théoriques ne sont pas abordées comme des savoirs qui permettraient de décrypter et d’expliquer le sens des œuvres. Au contraire, l’art est appréhendé au même titre que la recherche théorique, comme une activité qui contribue à façonner les problématiques centrales de notre société. Ces questions sont donc abordées à partir d’un double corpus, à la fois artistique et théorique.

Ainsi, la question du rapport de la conscience au corps et au monde extérieur peut convoquer à la fois des démarches artistiques et des disciplines théoriques comme la phénoménologie ou les sciences cognitives. D’autres problématiques, comme la question du rapport entre une œuvre, ou un discours théorique, et la position son auteur·trice dans la société (genre, ethnie, orientation sexuelle, classe sociale…) convoquera un tout autre corpus artistique et théorique (théorie littéraire, études de genre, études postcoloniales, sociologie, économie…).

Cette approche de la théorie vise à dépasser les clivages disciplinaires académiques et à créer les conditions d’une recherche où l’analyse théorique et l’expérimentation artistique transforment la manière dont nous éprouvons et comprenons le monde qui nous entoure.